Essai : Nouvelle Seat Ibiza : L’âge de la maturité

  Parce qu’il n’y a pas que l’électrique.

Seat Leon TGI au GNV

C’est franchement une surprise, la marque espagnole Seat est désormais le leader de la mobilité au gaz. Elle commercialise déjà l’Arona, un sympathique petit SUV urbain, et voici un second modèle fonctionnant au Gaz Naturel pour Véhicules (GNV), la Seat compacte, la Leon. Avec 3 réservoirs d’une contenance nette totale de 17,3 kg, son autonomie peut atteindre les 440 km. Une électrique comme la Volkswagen ID. 3 ne fait pas moins bien, mais par prudence, parce que cela rejette moins de CO2 que l’essence, et parce qu’on ne sait pas de quoi demain sera fait, il est intelligent de diversifier ses sources d’énergie.

Seat Leon TGI au GNV

Avec un 1500 turbo de 130 ch (200 Nm de couple) et une boite DSG à 7 rapports, la Seat Leon TGI consomme 3,9 – 4,3 kg/100 km pour des émissions de CO2 de 107 – 118 g/km de CO2. Dans la finition supérieure Xcellence, elle est affichée 31 410 €, soit quasiment le même prix que la 1500 essence de 150 ch, alors que son budget carburant sera pratiquement de moitié. Pour celui qui a une station de GNV près de chez lui, la proposition mérite l’intérêt.